Comment la graphologie nous aide dans le CV manuscrit ?

De la feuille à l'action

Comment la graphologie nous aide dans le CV manuscrit ?

Si l’on vous a demandé un CV ou une lettre de motivation ou toute autre lettre manuscrite avant le jour de l’entretien, il vous est très utile de connaître certains aspects déterminants de l’écriture manuscrite qui seront sûrement évalués graphologiquement dans le texte que vous écrirez. De cette façon, vous pourrez corriger à l’avance les aspects à connotation négative présents dans votre écriture.

Graphologie : Exemple d’écriture avec une grande écriture

En graphologie, une inclinaison vers la droite indique une personnalité nerveuse et dramatique, avec peu de maîtrise de soi. Une tendance à pencher vers la gauche en graphologie dénote une personne qui est contrôlée et a tendance à se retenir. Dans ce cas, le plus souhaitable est une écriture droite (verticale) qui signifie indépendance et maturité.

Pression

La pression lors de l’écriture est également prise en compte par la graphologie. Lorsqu’une forte pression est exercée lors de l’écriture, c’est un indicateur d’engagement et de sérieux dans les responsabilités, mais si la pression est excessive, cela indique une personnalité agressive. Une pression très légère en graphologie montre une sensibilité et une empathie avec les gens. Lorsqu’il n’est pas continu, il peut également dénoter un manque de vitalité. Le type de pression optimal dépendra du type d’emploi. Pour un poste lié aux arts, par exemple, une pression d’écriture légère serait dans la fourchette souhaitable.

Taille

En analyse graphologique, l’écriture est composée de 3 zones, supérieure, moyenne et inférieure. La taille d’écriture “idéale” ou standard doit être de 9 mm (3 mm par zone). Plus que cela est considéré comme une grande écriture et moins, comme une petite. Aujourd’hui, une grande écriture signifie une personnalité extravertie et ouverte. S’il est petit, cela signifie logiquement le contraire, bien qu’il puisse également indiquer une personnalité analytique et des traits académiques.  Dans ce cas, il n’y a pas de “conseillé”, graphologiquement parlant, car cela dépend du poste auquel vous postulez et des caractéristiques attendues du candidat.

 

Espacement des mots

La taille de l’espace moyen entre les mots correspond à la taille d’une lettre de l’écrivain. En analyse graphologique, lorsque l’espacement des mots est faible (moins d’une lettre), cela indique un désir d’entrer en relation avec les autres et de tenir compagnie, mais cela peut aussi représenter une personnalité envahissante, surtout si l’écriture est grossière. L’espacement de plus d’une lettre peut signifier un désir d’indépendance. En graphologie, les cas d’espacement extrême dénotent une tendance à l’isolement. L’espacement d’une seule lettre entre les mots est un point équilibré qui ne manquera pas de séduire votre employeur potentiel.

Espacement des lignes ou interligne

L’écriture manuscrite est toujours mieux évaluée à des fins graphologiques lorsqu’elle est sur papier sans guide d’écriture. Lorsque l’individu laisse beaucoup d’espace entre les lignes, il montre un désir de voir les choses en perspective. Les lignes rapprochées montrent que l’auteur opère à proximité de l’action. Lorsque l’espacement serré est associé à une structure libre dans l’écriture, c’est la combinaison parfaite où les situations sous pression font ressortir le meilleur de l’individu. Cette dernière combinaison est la plus adaptée à la plupart des postes dans l’entreprise moderne, près de 90 % des emplois nécessitant une bonne productivité sous pression.